Accueil Programmes Hôtels Explorer Pourquoi nous? Offres spéciales Autres destinations en Inde Plan du site Contactez-nous

Theyyam: La danse des dieux

Les célébrations d'Onam, dix jours d'extravagance culturelle qui marquent les moissons au Kerala, sont finalement terminées. Ne désespérez pas si vous les avez manquées, au Kerala, les festivals sont présents tout au long de l'année et les célébrations ne cessent jamais.

Après les récoltes et avant le début de la mousson est la période où le Kerala rural s'anime avec une pléthore de festivals plus ou moins importants. Parmi l'ensemble des festivals et rituels, la danse rituelle de Theyyam est un événement majeur et offre un véritable régal pour les passionnés de la culture artistique.

Vous aurez plus de chances d'assister au Theyyam dans les régions du nord du Kerala (au nord de Calicut, Kannur et Kasargod). Il a lieu dans de petits temples et des 'Kavus' (petites parcelles de forêts verdoyantes où l'on trouve des idoles de dieux) et même dans les maisons de famille nombreuse appelés 'tharavadus'. Les artistes interprètes prennent le rôle de divinités locales et de dieux dans cette danse rituelle enchanteuse. Curieusement, dans le nord du Kerala presque tous les villages, communautés et ménages possèdent leur propre divinité favorite et lui attribuent leur propre célébration de Theyyam.

L'histoire derrière le Theyyam :

L'histoire réelle derrière le Theyyam (qui signifie Dieu) ou Theyyatam (qui signifie la danse des dieux) trouve ses racines dans le culte du héros et a été interprété pendant de nombreuses années par les premiers habitants des différentes régions. Au moment où les artistes ornent le maquillage traditionnel, ils prennent la forme de dieux eux-mêmes et indépendamment de la classe, tout le public leur montre de l’adoration.

Des centaines de Theyyatams sont effectués dans divers sanctuaires. En certains endroits, les danseurs vont danser comme des êtres possédés par leurs ancêtres, dans d'autres, ils agiront comme des êtres possédés par les héros et les légendes. D'innombrables histoires et légendes différentes sont racontées et jouées devant un public sous le charme.

Prenons par exemple l'histoire de la légende de 'Muchulottu Bhagavathy', selon le folklore, le dieu hindou Parashurâma aurait amené les brahmanes (caste des prêtres chez les hindous) au Kerala et leur aurait donné 18 colonies où les érudits se réunissaient pour mener des débats intellectuels. Il était strictement interdit aux femmes d'assister aux débats.

Un jour, une adolescente a défié toutes les règles et a rejoint le débat des érudits. Excédés par son audace les ils lui demandèrent «Quel est le plus grand plaisir et la plus grande douleur pour une femme? Nullement intimidée, la jeune fille répondit: «Le plus grand plaisir est le sexe, tandis que la plus grande douleur est de donner naissance à un enfant. » Les savants choqués exilèrent la jeune fille qui fabriqua un bûcher dans la forêt et mis fin à ses jours. Un membre de la tribu Vaniyan, qui aurait eu une vision de la fille bénissant sa communauté, fut témoin de l'évènement. À ce jour, elle a été déifiée comme la déesse des populations tribales Vaniyan, et les theyyams rappellent sa mémoire dans leurs performances.

Beaucoup de ces histoires abondent, et au travers de chaque danse Theyyam, une nouvelle histoire se déroule.

Le spectacle :

Theyyam a lieu en plein air, dans les temples, les cours de familles, ou les Kavus. Certaines performances peuvent durer jusqu'à 12 à 24 heures selon l'importance de l'histoire et la divinité qui se joue, mais la majorité des spectacles sont beaucoup plus courts.

Le danseur en chef qui assume le rôle de la déité centrale de l'autel doit être soumis à plusieurs rituels et doit jeûner avant de jouer son rôle de Dieu. La première partie de la performance est généralement connue sous le nom de 'vellattam' ou 'thottam' qui est en fait une chanson d'invocation, qui annonce l'arrivée de la divinité ou du héros en particulier le lendemain matin. Cette partie est réalisée sans maquillage ou costume particulier. Seul un petit bonnet rouge est porté à cette occasion et le chant est accompagnée par des instruments de musique folkloriques.

Après avoir terminé cette partie rituelle primaire de l'invocation du danseur, l'artiste retourne dans la chambre verte, où il subit un maquillage très élaboré avant de réapparaître comme le vrai Theyyam , dans la peau duquel il va pouvoir commencer la danse.

La danse Theyyam se compose de différentes étapes appelées «kalaasams». Chaque kalaasam se répète systématiquement et est accompagnée d'instruments de musique et de récitations vocales.

Des villages entiers se réunissent pour assister à ces spectacles d'émerveillement et ainsi recevoir les bénédictions du Theyyam. Vers la fin, l'artiste interprète bénit les fidèles en distribuant le Kuri (poudre de curcuma) avec le riz. Un récital de musique marque la fin de la représentation alors que les dévots jettent le riz sur le Theyyam qui se débarrasse de sa couronne au pied de l'autel. Les dévots font ensuite un don de pièces pour le sanctuaire avant de retourner chez eux, fascinés par les événements de la journée.

Si vous aimez la culture et que vous vous trouvez au Kerala pendant les mois d'octobre à mai, ne manquez pas cet évènement culturel.

Contactez l'un de nos experts à propos du Kerala aujourd'hui qui sera heureux d'inclure une représentation au programme de vos vacances au Kerala.

Obtenez un devis instantané

Prénom :
Nom :
Email :
Mobile :
Téléphone :
Informations supplémentaires :
Entrez le code suivant :
 

Noce & lune de miel au Kerala
 
Voyage d'entreprise au Kerala
 
Kerala Cultural Tour
 
Golden Triangle Tour
 
Rajasthan Tour Package
 

India Vacation North East India Tours Culture Voyage Inde
Inde Voyage Trekking in India Aventure Voyage in India